blogue-site-entrepreneur

Pourquoi votre entreprise devrait-elle avoir un blogue ? (1/3)

7 impacts d’un blogue 

Lorsque j’ai débuté mon entreprise, je croyais à tort que la meilleure plateforme pour commencer à me faire connaitre serait Facebook, c’est du moins ce que l’on m’avait conseillé. J’ai donc négligé la création d’un site en mettant sa conception en arrière-plan. GROSSE ERREUR !

Lorsque je me suis penchée sur le sujet du développement des affaires et le marketing pour mon entreprise, j’ai réalisé, après plusieurs lectures et la participation de nombreux webinaires, qu’un site internet périodiquement alimenté représentait un incontournable.

Pourquoi ?

3 raisons importantes qui ont modifié ma perception :

  1. Où les gens vont-ils me chercher s’ils veulent tirer profit de mes services ? GOOGLE ! Donc le blogue permet une meilleure indexation de mon site.
  2. Mon site m’appartient, je suis la propriétaire, pas mon profil ni ma page Facebook. En plus, celui-ci modifie les règles du jeu régulièrement et je trouve cela un peu frustrant.
  3. Les articles que je vais partager sur les médias sociaux amèneront le lecteur sur mon site. Donc une meilleure visibilité.

Juste avec ces trois raisons, j’ai commencé à mettre mes efforts sur la création d’un site internet avec l’objectif d’avoir une vitrine virtuelle sur le web et d’avoir mon blogue. Je trouve le sujet tellement passionnant que j’ai cru bon de vous partager ce que j’ai appris.

Quels sont les impacts d’un blogue ?

  1. Un blogue est excellent moyen pour le référencement naturel dit SEO (search engine optimisation)

    Les moteurs de recherches permettent de vous trouver à partir d’une requête faite par l’internaute sous forme de mots sur un sujet donné. Le plus populaire est Google à 93 %. Les articles que vous éditerez, en utilisant les bons mots clés, offriront une probabilité plus élevée à votre site web d’apparaître, et d’obtenir une meilleure position dans les résultats de recherches de vos clients potentiels. Ainsi, plus vous publierez et plus Google aimera votre site et le favorisera. Le but ultime est de voir votre site émerger en tête de liste, sans payer ! Si vous décidez d’investir pour promouvoir votre site, vous le faites à votre avantage. trouver les impacts d'un blogue sur un site internetC’est comme investir dans l’amélioration d’une maison dont vous êtres propriétaire et non un locataire comme Facebook.

  2. Il va amener du trafic et de la visibilité

    Si vous lisez ces lignes, c’est que vous êtes probablement tombé sur cet article par hasard, quelqu’un vous l’a partagé ou encore, cette personne l’a distribué sur les réseaux sociaux et vous avez décidé de le lire puisque le sujet vous intéresse. La grande force du blogue est que vous avez accès à un répertoire plus vaste d’internautes pouvant être attirés vers votre site, augmentant donc le trafic. Google aime cela, paraît-il !! De surcroît, la liberté d’un blogue vous permet de toucher des sujets plus larges que seulement l’information de vos produits et services. C’est la tâche de votre site de les énumérer, le blogue, de parler de leurs avantages !

  3. Il vous obligera à rester à l’affut

    Rédiger sur une base régulière demande de faire de la recherche et cela vous permet de rester informé des tendances, de l’actualité et de la compétition. Votre assiduité vous donnera un avantage sur vos concurrents qui ne feront pas cet exercice. Il améliora également votre image afin de vous démarquer de la concurrence.

  4. Permets de démontrer votre expertise

    Le blogue est un bon moyen de confirmer votre expérience, vos connaissances ainsi que votre savoir-faire. Les clients potentiels seront donc enclins à vouloir faire affaire avec vous si vous leur démontrez vos compétences et surtout si vous répondez à leurs besoins à travers vos articles.

  5. Facile à utiliser et gratuit

    Ce n’est pas un impact, vous me direz ! Oui ! Vous n’avez pas besoin d’être un expert du web pour bloguer. J’utilise WordPress comme plateforme de création qui est très conviviale et le blogue ne coute rien. En fait, la publication dans le journal, d’un même article, vous coutera beaucoup plus cher.

  6. Donne de la personnalité à votre entreprise

    Je m’explique ! Vous avez créé votre site d’entreprise et vous avez utilisé un langage très « corporatif », terne et manquant probablement d’originalité. Vous comptez démonter à vos clients potentiels que votre entreprise est sérieuse. C’est très normal ! Tandis que le blogue vous offre de la latitude et de la fantaisie afin de donner une personnalité sympathique à votre compagnie. C’est le moyen idéal pour évoquer la vie d’entreprise, les événements, la reconnaissance à vos employés, votre implication caritative, etc.. Également, il permet d’avoir un langage plus direct avec les lecteurs et de favoriser les échanges. Et Google aime ça!!

  7. Donnez des conseils gratuits

    En donnant des conseils généreusement à vos lecteurs, vous améliorez votre réputation. Vous ne devenez plus à leurs yeux le vendeur de produits ou de services, mais une référence-conseil. De sorte, lorsqu’ils décideront d’acheter, ils penseront à vous.

Investissez dans votre blogue ! Consultez une agence de marketing pour vous aider à créer votre plan éditorial web. En réalité, le marketing fait partie de la gestion de votre entreprise. Il est donc important de consacrer suffisamment d’efforts et d’engagement pour alimenter votre site web par le biais d’articles.

Sachez déléguer cette tâche si le temps vous manque. Vous voulez augmenter l’achalandage sur votre site internet ? Il existe des gens qui se feront un plaisir de composer pour vous ou de corriger vos textes. Choisissez quelqu’un qui écrit bien et qui aura un style de rédaction semblable au vôtre.

La deuxième partie traitera de comment écrire des articles amenant du trafic sur votre site et se faire aimer de Google. D’ici là, je vous invite à consulter la liste des 25 tâches que vous pouvez déléguer à une adjointe virtuelle.

Signature Lynda Dionne adjointe virtuelle

 

 

apprendre-français-ecrit

Une réforme : une orthographe rectifiée (2/2)

Utilisez-vous bien les nouvelles règles de français ?

L’article écrit précédemment, sur l’orthographe rectifiée sur les accents, mentionnait les changements à ce qui a trait aux accents. Je sais que certains trouvent difficile d’assimiler ces amendements, mais je veux vous rassurer. Les deux orthographes sont acceptées, vous pouvez utiliser l’une ou l’autre, rien n’est obligatoire. C’est pour cette raison que la réforme du français est passée inaperçue.blog-français-reforme

La nouvelle orthographe a été proposée par l’Académie française en 1990, pour résoudre autant que possible les problèmes graphiques, éliminer les incertitudes ou les contradictions et de permettre la formation correcte aux nouveaux mots. Dans un but de faciliter l’apprentissage du français, environ 2 400 mots ont été rectifiés.

N’abandonnez pas tout de suite, je suis assurée que vous ignorez l’existence de plusieurs de ces mots. En tout cas, moi si !

Le trait d’union pour les nombres composés

La nouvelle règle est simple : des traits d’union partout ! Cela nous simplifie la vie, n’est-ce pas ? Nous avons appris que le trait d’union était utilisé seulement pour les numéraux inférieurs à cent. On lie désormais les numéraux formant un nombre inférieur et supérieur à cent, même en présence de la conjonction de coordination « et ».

Vous écrirez donc : trente-et-un, cent-cinquante-cinq-mille, un-million-cinq-cent-mille, six-milliards, etc.. Il est par contre facultatif pour un million écrit seul (un million ou un-million). Assez simple comme réforme et facile à retenir comme règle ! Facile, non ? !

La disparition du trait d’union pour certains mots composés

Dans certains cas, il y a perte du trait d’union et s’écriront désormais en un seul mot. Je vous énumère certains exemples où vous devez dorénavant omettre le trait d’union :

  • Avec la préposition contre : contrattaque, contrejour, contraccusation
  • Avec la préposition entre : entredeux, entretemps
  • Les préfixes non autonomes : extrasensoriel, médicolégal, postmoderne, autoévaluation, microonde
  • Avec le mot bien : bienaimé, bienêtre, bienfondé
  • Avec le mot basse : bassecour
  • Certains mots avec porte : porteclé, portecrayon, portemonnaie, portevoix
  • Suivi de tout : mêletout, fourretout, risquetout
  • Composés d’éléments expressifs ou d’onomatopées : tamtam, tchintchin, blablabla.

Voici une petite liste d’autres mots composés qui ont été soudés ensemble : boutentrain, branlebas, chauvesouris, croquemadame, croquemort, hautparleur, millefeuille, millepatte, passepartout, piquenique, platebande, potpourri, quotepart, sagefemme, terreplein, tirebouchon, etc..

Le pluriel des mots composés avec un trait d’union

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais le pluriel ou le singulier de certains mots composés avec un trait d’union me donnaient des maux de tête. Un vrai casse-tête ! Les nombreuses exceptions me faisaient hésiter sur l’orthographe. Un mot est au singulier, mais il porte la marque du pluriel. Un mot est au pluriel et il garde la marque du singulier… Ne vous en faites pas, je suis moi-même dans un brouillard épais, juste à écrire ces quelques mots !

adjointe virtuelle

Je ne veux surtout pas vous perdre, je vous fais l’illustration pour faciliter votre compréhension !

L’ancienne règle, nous écrivions un compte-gouttes, un sèche-cheveux, un porte-bagages ou des chauffe-eau, des pare-brise, des porte-bonheur. Maintenant, les mots composés suivent la même règle que celle des mots simples et prennent la marque au pluriel sur le second élément. Donc, vous écrirez dorénavant un sèche-cheveu et des sèche-cheveux. La règle s’est simplifiée et enlève la confusion sur l’accord du singulier/pluriel. J’espère que le brouillard se dissipe !

L’orthographe des verbes en — eler et — eter

L’ancienne règle était très ambiguë. Certains verbes, nous devions redoubler la consonne qui suit le « e » (ruisselle) ou, ajouter un accent grave (harcèle). Maintenant, la règle de l’accent grave et la consonne simple est étendue à TOUS les verbes en — eler et — eter. Cela élimine les confusions fréquentes. Seuls les verbes jeter, appeler et rappeler (il jette, j’appelle, tu rappelles) font exception à cette règle.

Voici quelques verbes touchés par la rectification : atteler, bosseler, déficeler, niveler, museler, ciseler, chanceler, jumeler, breveter, tacheter, déchiqueter, épousseter, etc..

Participe passé du verbe laisser

Dorénavant, le participe passé du verbe laisser suivi d’un indicatif sera désormais toujours invariable, quelle que soit la position de l’objet direct. Vous écrirez donc : elle s’est laissé mourir ou elles les ont laissé diriger le projet.

Les mots empruntés 

Qu’est-ce qu’un mot emprunté ? Ce sont des mots provenant d’autres langues que le français et qui ne se conforment pas aux règles graphiques du français. Ainsi, la réforme propose de respecter davantage les règles générales. Vous écrirez estrogène au lieu d’œstrogène, ponch au lieu de punch, etc.. Également, ces noms ou adjectifs d’origine étrangère auront un singulier et un pluriel respectant les règles de base du français tel que des graffitis, des raviolis, etc..

Les anomalies

Je ne vous apprendrai rien en vous disant qu’il y a plein d’anomalies dans l’orthographe de certains mots en français. Ce sont des graphies non conformes aux règles générales de l’écriture et la nouvelle règle rend plus cohérents des mots de même famille comme souffler et boursouffler (écrit auparavant boursoufler).

Voici une petite liste de ces mots ayant des graphies non conformes et qui ont été corrigés : oignon/ognon, eczéma/exéma, téléphérique/téléférique, igloo/iglou, asseoir/assoir, nénuphar/nénufar, etc..

Vive le français!!

Je sais que cela fait beaucoup de choses à retenir, mais n’oubliez pas que les deux façons d’orthographier ces mots sont acceptées et ne vous empêchez pas d’écrire pour autant, l’ancienne orthographe reste juste !

Je renforce ma position en disant que le français est une belle langue riche en vocabulaire et dont il faut prendre soin. Au Québec, l’identification au français est fort puisque nous sommes submergés par l’anglais, mais je crois que si nous voulons garder cette distinction, cela commence par maitriser notre langue autant à l’écrit que par le parler.

Je tiens à ma langue parce qu’elle fait partie de mon identité. Respectons-la de grâce !

J’inclus également le document officiel des rectifications de l’orthographe daté de décembre 1990 pour ceux qui désirent le consulter. Également, si vous avez le logiciel Antidote, vous trouverez les rectifications proposées dans le guide avec des explications simples et les listes de mots affectés par la réforme.

Vous aimeriez écrire des articles et alimenter votre site internet, mais vous manquez de temps ou vous considérez votre français écrit insuffisant pour écrire sans faute, déléguez ! Je peux vous aider en rédigeant des articles pour vous ou réviser le français de vos textes.

Ne manquez pas mes prochains articles qui traiteront de l’importance de bloguer pour les entrepreneurs et qu’adviendra-t-il du passé simple? D’ici là, je vous invite à consulter ma rubrique linguistique sur ma page Facebook, tous les jeudis, mettant vos connaissances sur les anglicismes.

Signature Lynda Dionne adjointe virtuelle