Une infolettre performante : 5 indicateurs pour la mesurer

Vous avez commencé à envoyer de la communication par courriel à vos clients, mais vous ignorerez si votre infolettre est performante. Heureusement, les plateformes de marketing par courriel vous offrent les outils nécessaires pour analyser les résultats de vos campagnes.

Ouf ! Vous n’avez pas à travailler dans l’obscurité !

Les statistiques offertes sont fondamentales. Ces données vous permettront de mieux comprendre vos abonnés, de vous adapter à leurs comportements et de pouvoir être proactif en évitant ce qui ne fonctionne pas, ou à l’inverse poursuivre ce qui offre des résultats !

5 indicateurs clés pour une infolettre performante

Pour optimiser l’impact de vos envois, il est important de suivre régulièrement les rapports statistiques de vos campagnes. Voici les indicateurs à considérer :

  1. Le taux d’ouverture
  2. Le taux de clic 
  3. Le taux de rebond ou de retour
  4. Le taux de désabonnement
  5. Le taux de conversion

1 — Taux d’ouverture :

Le taux d’ouverture correspond au ratio de courriels ouverts par vos contacts par rapport au nombre de courriels expédiés.

Le but est de savoir combien de personnes ont pris le temps d’ouvrir et de vérifier ce que votre infolettre contient. Ce ratio vous permet donc d’évaluer la pertinence de vos sujets et l’engagement de votre liste de contacts.

Une infolettre performante est lorsque vos envois (peu importe le nombre) sont ouverts et consultés.

En moyenne, vous devriez obtenir entre 25 % et 45 %. source : 2018 Marketing Benchmark Report IBM

Cependant, si vous constatez que votre taux est au-dessous de 24 %, je vous conseille de modifier certaines choses. Entre autres, vous pouvez envoyer votre infolettre à des heures ou des jours différents et également, pensez à être plus accrocheur et à optimiser vos titres.

Vous pouvez consulter un article que j’ai rédigé qui vous parlera de comment écrire des titres accrocheurs, il vous donnera assurément des idées de mots accroches.

2 — Taux de clic :

Cet indicateur est certainement le plus important pour mesurer l’engagement de vos contacts. Le taux de clic correspond au ratio de courriels dans lesquels les abonnés ont cliqué sur un lien dans votre infolettre, en comparaison au nombre de courriels envoyés.

En d’autres mots, le taux de clic permet de connaitre concrètement si le contenu d’une infolettre intéresse le lecteur ou non et son degré d’intérêt en général. Il vous permet également d’évaluer la pertinence de vos offres et l’efficacité de vos appels à l’action.

L’un des objectifs principaux d’une infolettre performante est que les abonnés cliquent sur les liens présents dans le contenu offert.

Un point que je dois éclaircir ici pour vous.

statistique campagne infolettre annuelle
Les statistiques moyennes de l’ensemble de mes campagnes 2018 — Sendinblue

Le taux de clic est calculé selon le taux d’ouverture, et non d’après le nombre total de vos envois. Par exemple, si vous avez envoyé 1000 courriels, 250 d’entre eux ont ouvert et lu votre communication, mais seulement 10 ont occasionné des clics, votre taux de clic sera donc de 4 % (10/250*100) et non 1 % (10/1000*100).

Ne vous découragez surtout pas si votre taux de clic est bas, la moyenne se situe entre 2 % et 5 %. Il ne faut pas oublier que plus vous aurez du contenu pertinent et intéressant pour vos clients cibles et mieux sera votre performance.

Suggestions pour améliorer votre taux de clic :

  • Important de bien vous identifier
  • Personnalisez vos envois en mentionnant le nom de vos destinataires (très simple à installer avec les plateformes de marketing par courriel)
  • Éduquez et informez à 80 % et ne dépassez pas 20 % en promotion
  • Mettez le contenu pertinent au début.

3 — Taux de retour/de rebond

étampe "return to sender"

Ce taux est en lien avec le nombre de courriels qui retournent à l’expéditeur avec un message d’erreur. Autrement dit, ils n’ont pas atteint leur cible. C’est la première barrière que rencontre votre infolettre une fois envoyée : la boite de réception de vos destinataires !

On distingue 2 types de rebonds :

Avis de non-distribution temporaire*(Soft bounce) : l’adresse du destinataire est momentanément indisponible (erreur de connexion, boite de réception pleine, un serveur dysfonctionnel ou un courriel trop lourd).

Avis de non-distribution définitive* (Hard bounce) : l’adresse du destinataire n’est pas valide ou n’existe tout simplement pas. D’ailleurs, ce type de rebond peut être plus problématique pour vos envois d’infolettre.

Vous devriez viser d’avoir un taux de rebond inférieur à 1 %, idéalement à 0 %. Choisissez une plateforme de marketing par courriel qui supprimera pour vous automatiquement ces adresses afin d’optimiser vos envois.

Pourquoi ? Parce que le taux de rebond affecte directement votre ratio de taux de clic qui perturbe par le fait même vos résultats.

Il y a plusieurs choses que vous pouvez faire pour réduire votre taux de rebond :

contenant vert à bonbons en forme de poubelle

  • Assurez-vous de bien vous identifier afin que votre infolettre ne soit pas reconnue comme un message indésirable (pourriel ou « spam ») ;
  • Évitez les titres qui sonnent trop « artificiels » ou invraisemblables ;
  • Faites le ménage de votre liste d’envoi régulièrement.

*source : Office québécois de la langue française

4— Le taux de désabonnement

Ce taux n’est pas un indicateur de performance de votre infolettre, mais il est intéressant d’analyser le nombre de personnes qui se désabonnent à la suite de l’ouverture de votre infolettre.

Il est un bon indicateur de la valeur de votre contenu et de la fréquence de vos envois. Par exemple, si vous avez un taux élevé de désabonnements, il est possible que vos envois soient trop nombreux ou que votre contenu ne soit pas assez pertinent aux yeux de votre clientèle. Vous aurez donc à revoir la stratégie de vos infolettres.

Si votre taux de désabonnement est inférieur à 2 %, vous êtes donc dans la moyenne !

5— Le taux de conversion

Une conversion est une action posée par le récepteur à la suite d’une interaction avec votre infolettre selon votre objectif. Cela peut se traduire par l’adhésion à votre liste d’envoi, le téléchargement d’un fichier, l’achat d’un produit ou d’un service, l’inscription à une formation, une conférence, etc..

«Le but ultime de votre infolettre, après avoir réussi à susciter l’ouverture et à générer des clics, sera d’engendrer une conversion.»

Pensez à la croissance de votre liste!

graphique démontrant la croissance avec une flèche allant vers le hautNous avons abordé l’importance de l’ouverture de votre infolettre par vos abonnés, du taux de clic, la qualité des courriels pour éviter le rebond et la conversion générée par vos envois.

Il est indéniable que la croissance de votre liste d’envoi est aussi importante. 

À vrai dire, une liste peut perdre en moyenne 25 % de ses abonnés au fil du temps. Ne prenez pas pour acquis vos abonnés et consacrez un peu d’effort à augmenter votre liste. Une bonne gestion requiert un plan d’action :

  • Acquérir de nouveaux abonnés
  • Maintenir des campagnes de qualité pour vos abonnés actuels.

En conclusion

Une infolettre performante vous sera très utile si vous savez comment l’exploiter. Elle vous apportera également de grands bénéfices, si vous décidez de profiter de son plein potentiel.

Somme toute, ne négligez pas vos statistiques, soyez proactif et vos résultats risquent fort de s’améliorer !

Pour terminer, j’aborderai dans le prochain article, pour commencer l’année 2019, un truc infaillible pour augmenter le taux d’ouverture de vos courriels !

Restez en contact ! Inscrivez-vous à mon infolettre pour ne rien manquer : en haut ou dans le pied de page à gauche de votre écran, vous avez un formulaire d’inscription facile à remplir ! 😉

Signature Lynda Dionne adjointe virtuelle

Une infolettre performante : 5 indicateurs pour la mesurer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partager
%d blogueurs aiment cette page :