15 étapes pour écrire un bon article de blogue

31 août : Journée mondiale du Blogue

Le blogue a presque 20 ans et il est issu du mélange entre Web (internet) et Log (journal), en d’autres mots, c’est un carnet de bord sur le net ou « cybercarnet » ! De ce mot, le verbe est né : bloguer ! Il a sa place dans le dictionnaire français. Voici tous les mots qu’Antidote nous suggère, dérivés du mot blogue.La liste des mots dérivés du mot blogue provenant d'Antidote

Savez-vous qu’il existe plus de 200 000 000 blogues sur le net et que 120 000 blogues se créent chaque jour ? C’est fou, n’est-ce pas ! Nul besoin de vous dire que le blogue est un espace personnel d’expression accessible au monde entier ! Par ailleurs, si l’existence du blogue est assez récente (1993), il occupe de plus en plus de place dans l’univers des multimédias.

Bloguer est une nouvelle forme de journalisme, mais contrairement aux médias traditionnels, le blogue offre un programme spontané et sans censure en partageant simplement des opinions, des situations vécues personnellement par le blogueur.

Vous aimeriez créer votre propre blogue ? Voici les démarches incontournables à suivre pour écrire de bons articles sur le Web. Je vous partage donc mon expérience en tant que rédactrice de blogue.

Comment rédiger un bon article de blogue ?blogue horaire Lynda Dionne

Étape no 1 : le choix du sujet

Il est important de choisir des sujets qui vous intéressent et qui vous passionnent également. Si vous êtes sérieux dans votre démarche d’écrire, je vous suggère, tout d’abord, d’élaborer un plan éditorial qui vous guidera sur les idées d’articles à composer et quelles seront les dates de publication.

Étape no 2 : cibler vos mots-clés

Avant toute chose, définissez vos mots-clés. N’attendez pas de les choisir après avoir rédigé votre article. C’est commencé à l’envers à mon avis. Certains prônent la spontanéité, mais si vous voulez avoir du trafic sur votre blogue, vous devez penser aussi stratégique. Ces mots-clés doivent apparaitre dans le titre et plusieurs fois dans votre texte.

Cela étant dit, voici les deux outils que j’utilise pour planifier mes mots-clés : Google Adwords et Keyword Tool. J’ai récemment entendu parler d’un nouvel outil lors de ma visite au Wordcamp de Montréal en aout 2018 appelé Mangools que je dois tester. Grâce à ces outils, vous pouvez savoir l’intérêt et la concurrence sur ces mots-clés. Inscrivez-vous à mon infolettre si vous voulez en savoir plus, ce sera le sujet d’un prochain article.

Étape no 3 : choisir un titre accrocheur

Votre titre va susciter l’intérêt ou pas à lire votre article. Un titre accrocheur apporte plus de trafic et c’est ce que vous désirez, n’est-ce pas ? Je vous encourage à lire l’article si le site « trucs de blogueuse » sur les titres accrocheurs.

Étape no 4 : le plan de l’article

Comme à nos cours de français, ça prend une introduction, un développement et une conclusion. Ce que je fais, je rassemble mes idées, peu importe l’ordre afin de ne pas les perdre. Vous pouvez les mettre sous forme de puces si cela vous aide.

Étape no 5 : mentionner vos sources

Habituellement, je fais une recherche sur le sujet choisi, afin de voir comment d’autres sites et blogues abordent le sujet et de découvrir d’autres aspects (ça me permet d’approfondir mon sujet et de faire naitre de nouvelles idées). TOUJOURS inclure dans vos articles l’URL de vos sources. Petit truc : les sites d’influence et gouvernementaux ont la côte avec Google. En fait, vous lui envoyez le message que le contenu est sérieux.

Étape no 6 : la rédaction de votre article

À l’aide de votre plan, vous devriez être en mesure d’écrire votre article assez rapidement si le sujet vous inspire. Ne vous attardez pas trop aux détails tels que les fautes par exemple, cela brise l’élan de créativité. Vous aurez le temps de le faire à l’étape de la correction.blogue Lynda Dionne-emoji

Étape no 7 : se relire, corriger le texte et le titre

Habituellement, je prends un temps de repos pour la relecture. Cela crée une forme de détachement et lorsque je révise mon texte, je me pose la question si mon contenu est facile à lire et s’il va intéresser le lecteur. Ainsi, je trouve cette méthode plus simple pour me corriger.

En passant, ne soyez pas trop « vaniteux », votre sujet est peut-être très intéressant, mais si vous ne parlez que de vous, de votre histoire personnelle, cela est fort possible que le lecteur reste indifférent. Mettez-vous dans sa peau afin de lui parler.

Étape no 8 : la correction

Maintenant que le contenu de votre texte est à votre goût, il faut le peaufiner. Ainsi, vous devez absolument éviter les fautes d’orthographe, limiter la redondance des mots (trouvez des synonymes pour raffiner votre texte), ajouter des mots de liaison et corriger la typographie. L’utilisation d’Antidote me simplifie la vie pour trouver des synonymes et corriger la typographie ! C’est un outil très précieux !

Petite parenthèse au sujet des mots de liaison ! Ils sont également essentiels pour votre référencement naturel (SEO). Ils ne sont pas tous reconnus par Google donc, voici une liste sommaire de mots de liaison que j’utilise.

Référencement naturel de votre article (SEO)SEO blogue Lynda Dionne

Essentiellement, votre article est prêt à passer aux étapes de bonification pour le SEO. Nous sommes rendus au processus que je préfère ; en fait, mon petit côté créatif peut s’amuser. J’utilise l’extension WordPress SEO par Yoast pour l’optimisation de mes articles et les rendre attrayants pour Google.

Étape no 9 : la mise en page

Notamment, la sélection de vos titres (H1, H2, H3), les mots en gras, soulignés ou en couleur, la liste à puce, les liens URL externes et internes (ceux qui proviennent de votre site), la typographie, etc..

Étape no 10 : les balises

Cette étape est très importante. Vous avez trois choses à optimiser : le titre, l’URL et la métadescription. Assurez-vous que l’URL de votre article est bien rédigée et vous pouvez également l’ajuster en vous assurant que les mots-clés choisis apparaissent bien.

Vous devez compléter la métadescription de votre article afin qu’elle ne soit ni trop longue ni trop courte, ensuite ajustez votre titre.

Voici à quoi ressemblent les balises :url-blogue-lynda-dionneÉtape no 11 : Optimisation de votre article

Yoast-sea-blogue-lynda-dionne

Si vous utilisez l’extension de WordPress SEO de Yoast, il fera l’analyse pour vous de votre texte autant sur la lisibilité que la qualité de votre article. Vous serez guidé par des petits points verts, jaunes ou rouges. Sans compromettre la qualité votre texte, apportez les changements nécessaires.

Cependant, je dois vous aviser que, même si vous faites les améliorations suggérées par le logiciel, cela n’est pas une garantie que vous arriverez premier sur les moteurs de recherche.

Étape no 12 : les images libres de droits

Ne jamais utilisez des images provenant de Google ou qui ne sont pas libre de droits. D’ailleurs, si vous ne voulez pas débourser, il existe plusieurs sites de photos gratuites. Pour ma part, je préfère payer mes images dans le but de ne pas voir les photos choisies un peu partout. Mon site préféré est Depositphotos où je trouve autant de photos que de vectoriels de qualité.

Étape no 13 : retoucher et redimensionner les images

Je modifie souvent les photos achetées, surtout l’image à la une, en y ajoutant le titre et mon logo. Elles auront également besoin d’être redimensionnées pour être adaptées aux réseaux sociaux.

Si vous voulez éviter de ralentir votre site, il est préférable de diminuer la mémoire requise de vos images pour qu’elles soient les moins volumineuses possible. C’est une étape que je ne fais plus pour mon site puisque j’ai ajouté l’extension (« plug-in ») Smush qui compresse mes images sans brimer la qualité. Toutefois, c’est une solution parmi tant d’autres !

Étape no 14 : renommer les images

Ne surtout pas négliger de renommer vos images avec le nom de votre blogue et les mots-clés, de remplir la balise ALT et écrire une description incluant les mots-clés. Vous êtes maintenant prêt à ajouter vos images dans votre texte.

Étape no 15 : dernière relecture en condition réelle

La relecture est cruciale ! En réalité, je fais une dernière vérification de la mise en page en utilisant l’option « Aperçu », je fais une lecture à voix haute pour être bien sûr que mes phrases sont cohérentes et je termine en faisant une relecture partant de la fin, ligne par ligne pour éliminer les fautes que je n’ai pas vues. C’est mon petit côté perfectionniste !  😉 

Extra : la programmation

Ça y est presque ! Il ne reste qu’à planifier la date de parution. Toutefois, ne faites pas comme moi où j’ai oublié de rendre mon texte public et l’article n’est pas sorti à l’heure prévue. Heureusement, je me suis aperçue de mon erreur 4 heures plus tard.

Voilà ! Vous avez tout en main pour écrire votre blogue !

Grâce à la journée du blogue, le 31 aout, la blogosphère va s’animer. Le but de la journée est que les blogueurs partagent sur leur blogue des messages de recommandation en proposant cinq nouveaux blogues. Et qui à leur tour feront de même en faisant la promotion de cinq autres blogueurs.

Êtes-vous prêts à relever ce défi ? J’espère que vous allez penser à mon article quand viendra le temps de partager vos découvertes à la journée du blogue !

D’ici là, merci de partager cet article. Les boutons « partage » sont au début de cet article ou à votre droite ! Également, je vous invite à consulter mon article qui traite des étapes pour écrire un bon article de blogue. Bonne lecture !

 

Articles précédents :

Pourquoi votre entreprise devrait-elle avoir un blogue ?

Quels sont les critères de réussite d’un bon article de blogue ?

Comment rédiger efficacement un article pour le web ?

Comment importer une liste de contacts Excel à un carnet d’adresses ?

Si vous détenez un fichier Excel contenant une liste de contacts, vous pouvez les importer rapidement en utilisant un fichier CSV.

L’idée de cet article m’est venue à la suite de recherches faites sur internet pour des clients m’ayant demandé de leur créer une liste de contacts. Connaissant Excel, j’ai recueilli rapidement le nom, l’adresse, les courriels, le site internet et de Facebook. En somme, le but était de créer une base de données pour l’envoi de courriels de sollicitation ou d’une offre promotionnelle.

Toutefois, je n’arrivais pas à importer ces données dans Outlook ou sur l’hébergeur du site de mon client. J’avais beau essayé de plusieurs façons, rien à faire. Dans les faits, c’est très simple de faire la conversion. J’avais une énigme à élucider !

Notamment, ma version Excel (2016) sur Mac refusait d’importer les contacts. À vrai dire, il était hors de question de recommencer mon travail et d’entrer manuellement dans le carnet d’adresses d’Outlook de mon client tous ces nouveaux contacts. La première phase de mon travail en comptait déjà 150.

Dans ces conditions, je fis appel à mon meilleur ami pour résoudre ce problème. Le moteur de recherches de Google !

Qu’est-ce qu’un fichier CSV ?

L’acronyme CSV se traduit par « Comma-Separated Values » et désigne un fichier informatique de type tableur, dont les valeurs sont séparées par des virgules. En d’autres mots, c’est un fichier texte dont le contenu représente une suite de caractères. Ce format est peu connu, mais il est très utilisé à exporter ou importer des bases de données.

Lire un fichier CSV est assez simple. Chaque ligne du texte correspond à une ligne du tableau et chaque virgule équivaut à une séparation entre les colonnes. Je vous fais la démonstration.

Version Excel

Voici à quoi ressemble votre tableau lorsque vous faites la collecte de vos contacts ou de votre base de données. Vous remarquez que des colonnes divisent les données. D’ailleurs, je vous conseille d’éviter d’utiliser les accents ou des caractères spéciaux. Cela va vous simplifier la tâche.

Tableau Excel en exemple pour le transfert de contacts

Conversion au format CSV

Dès que vous avez terminé votre liste de contacts, vous êtes prêt à importer vos données. Elles seront dorénavant divisées par des virgules et sur une seule ligne. Il est aussi possible que vous voyez des guillemets séparant les données à la place : « Rose », « Lafleur », « roselafleur@exemple.com »,  » www.contacts.com « , c’est tout à fait normal.

Votre fichier Excel ressemblera à ceci après la conversion en CSV, vous voyez la différence ?

Tableau Excel converti en CSV pour le transfert de contacts d'un carnet d'adresse

Pourquoi utiliser un fichier CSV pour importer mes contacts ?

C’est la solution la plus pratique. Vous transférez vos contacts une seule fois à partir d’un fichier CSV plutôt que d’ajouter vos relations un par un dans votre carnet d’adresses. Ce qui est vraiment plus rapide, surtout si vous comptez vos contacts par dizaines ! Dans mon cas, je fais beaucoup de copier/coller, de sorte que je travaille plus rapidement !

Comment convertir un fichier Excel en CSV

  1. Ouvrez votre fichier Excel
  2. Cliquez sur « Fichier » puis « Enregistrer sous » 
  3. Sélectionnez le format du fichier « CSV UTF-8 (délimité par des virgules) (*.csv) »,
  4. Cliquez sur « Enregistrer »,

Capture d'écran dans Excel comment sauvegarder en CSV vos contacts

Maintenant, vous pouvez importer vos données dans votre carnet d’adresses !

C’est assez simple en général. Comme je vous ai mentionné, je travaille avec Mac et j’ai rencontré des embuches à importer mes contacts. Je vous partage donc une solution trouvée pour ceux qui vivraient les mêmes obstacles.

Google Drive

Si vous n’avez pas de compte Google, je vous encourage à vous créer un compte. Google Drive est un serveur nuagique où vous pouvez emmagasiner des documents et les consulter aisément sans avoir votre ordinateur personnel avec vous. C’est un très bon serveur à distance. Cependant, je garde une certaine réserve avec les documents à caractère confidentiel. Vous pouvez malgré tout les protéger par des mots de passe. Oups ! Je m’écarte de mon sujet !

Voilà :

  1. Ouvrir Google DriveCapture d'écran comment trouver Google Drive sur le web
  2. Ensuite, cliquez sur nouveau et choisissez : Google feuille de calculindication de comment créer une nouvelle feuille de calcul Excel dans Google Drive
  3. Copiez/collez vos données de votre fichier Excel à ce nouveau fichier
  4. Enregistrez ce dernier fichier sous le format : valeurs séparées par des virgules (.csv) — le document que vous obtiendrez sera finalement bien encodé en UTF-8 (l’abréviation de l’anglais Universal Character Set Transformation Format – 8 bits, c’est un codage de caractères informatiques).

Comment sauvegarder un tableau Excel en CSV dans Google Drive

Vous êtes maintenant prêt à importer vos contacts ! Yépi !!

Excel

Excel est le logiciel parfait pour accumuler des contacts que vous pourrez par la suite exporter ou importer selon vos besoins. Par exemple, vous cumulez les cartes professionnelles et vous ne savez pas quoi en faire, Excel est un outil idéal pour faire l’entrée de données de vos contacts pour ensuite les importer dans un carnet d’adresses. Si un jour vous perdez vos contacts ou vous changez de fournisseur pour vos courriels, vous aurez toujours accès à votre banque de données de tous vos contacts et vous pourrez les importer à nouveau ! 

Vos données comportent des caractères spéciaux (£, ê, è, é, î, ü…)

  • Non, votre fichier ne compte pas de caractères spéciaux : super, vous pouvez donc importer vos contacts ;
  • Oui, votre fichier a des caractères spéciaux. Par conséquent, vous aurez à faire des petits ajustements manuels. Par contre, les adresses électroniques ne peuvent avoir de caractères spéciaux. Elles ne seront pas valides et pour cette raison, vous ne pourrez pas les utiliser.

Un logiciel incontournable

La connaissance d’Excel n’est pas très répandue et pourtant, c’est un logiciel fantastique et plein de possibilités. Si vous comptez parmi ceux qui ignorent comment utiliser Excel, mais vous désirez obtenir une base de données de vos contacts à importer dans votre carnet d’adresses, faites appel à une adjointe virtuelle qui saura vous aider.

J’offre le service de recherches sur internet et la création d’une base de données selon vos besoins et vos critères. Vous aimeriez importer vos contacts dans Outlook, dans Mailchimp, Sendinblue, Cyberimpact, ou autres applications pour vos campagnes ou vos infolettres et vous avez besoin d’aide. Je suis à votre service et vous pouvez me joindre via mon adresse électronique : info@lyndadionneadjointevirtuelle.com.

Ne laissez pas vos contacts dormir dans vos tiroirs…

Si vous désirez en savoir davantage sur les tâches qu’une adjointe virtuelle peut accomplir, je vous invite à consulter un article que j’ai écrit à ce sujet : 25 tâches que vous pouvez déléguer à une adjointe virtuelle.

J’espère que ce texte vous a été utile ! Pensez à partager! Vous pourriez avoir dans vos connaissances quelqu’un à qui cette information lui serait utile pensant devoir faire tout le travail manuellement. Vous lui ferez gagner du temps!

Au plaisir de lire vos commentaires!

Signature Lynda Dionne adjointe virtuelle

adjointe-virtuelle-lynda-dionne

PowerPointe-presentation

Vous ne devriez jamais utiliser PowerPoint pour vos présentations

Bien des gens ignorent comment utiliser PowerPoint et devoir faire une présentation relève donc du défi. Tout d’abord, je vais tout de suite être claire. Vous ne devriez JAMAIS vous servir de ce logiciel comme une béquille. Il est fondamental de retenir que le contenu est avant tout plus important que le contenant.  

Tout récemment, je devais faire la présentation de mon entreprise à un groupe d’entrepreneurs d’une durée de dix minutes. Voulant bien faire les choses, j’ai fait ma petite recherche avant de commencer et cela m’a inspiré, notamment à écrire cet article.

Le logiciel PointPoint qui tuera votre présentation

Mal utilisé, il pourrait avoir de graves impacts sur la qualité de votre présentation. Si votre auditoire oublie ce que vous êtes en train de dire à cause des diapositives surchargées, il est étourdi par la multitude de pages qui défilent devant lui, essayant avec misère de lire le roman que vous lui avez concocté et un visuel coloré ressemblant presque à un sapin de Noël illuminé, vous faites fausse route … Par conséquent, votre message manquera d’inspiration. Tant qu’à y être, pourquoi ne pas les avoir invités à faire une sieste à la place !

Je sais, je fais de l’ironie! Le document que vous créez avec PointPoint doit être un support à ce que vous dites afin de garder justement l’attention de votre auditoire.

La règle fondamentale du 5x5x20

Une règle très simple à retenir. Vos pages doivent être claires et épurées.

  1. Une liste de maximum 5 puces sur une page ou si vous préférez une liste numérotée
  2. Un maximum de mots par point
  3. La grosseur des caractères doit être toujours plus grande ou égale à 20.

Si vous n’y arrivez pas, vous avez besoin de revoir votre plan de présentation et vos objectifs. En fait, il faut surtout éviter de noyer l’idée dans du texte. Notez que les images sont beaucoup plus puissantes que les mots.

Imaginez un scénario 

Essentiellement, votre scénario devra inclure 3 parties.

PowerPoint-presentation Pour un exposé convaincant :

  1. La situation
  2. Le problème
  3. La solution.

Pour une exposé informatif :

  1. La situation
  2. L’idée, le produit ou le sujet
  3. Pourquoi est-ce important ?

D’ailleurs, sans plan, vous aurez tendance à mettre l’accent sur ce qui est superflu, serez peu convaincant, vous oubliez des points primordiaux et vous dépassez la limite de temps.

Tout d’abord, vos images et vos pages ne devraient JAMAIS être créées avant d’avoir un plan détaillé. En outre, vous risquez d’inclure des diapositives qui seront accessoires, d’apporter des discussions non essentielles et pertinentes ou insérer des pages avec de l’information qui n’appuie pas vos arguments.

Commencer par attirer l’attention

Avant tout, captez l’attention de votre auditoire par une idée bien pensée pour introduire votre sujet comme des statistiques choquantes, des citations intéressantes, une bonne blague, un exemple concret ou une histoire personnelle. Piquez leur curiosité!

Être réaliste au sujet de la durée 

Garder à l’œil le temps et ajuster votre présentation en conséquence. Également, souvenez-vous que même si vous simplifiez vos pages, expliquer verbalement prend plus de temps. Pratiquer plusieurs fois et éviter de parler trop vite. Il est préférable d’utiliser un débit plus lent et prendre de courtes pauses afin de permettre à votre auditoire de bien comprendre le contenu. Prévoyez des transitions.

Idéalement, si la durée de votre présentation est de 30 minutes, vous deviez compter environ une douzaine de pages. Notamment, prévoyez le temps nécessaire pour chaque page. Gardez en tête, une idée par page. Je répète… une page, une idée !  💡 

Inclure absolument une période de questions à la fin de votre exposé.

En résumé ce dont il ne faut pas faire :

  1. Négliger de développer un plan de présentationLynda-Dionne-adjointe-virtuelle
  2. Créer ses diapositives avant d’avoir terminé son plan
  3. Mettre trop d’informations sur une page
  4. Utiliser trop de pages et compromettre le temps de votre présentation.

Est-ce vous ?

Vous perdez beaucoup de temps à créer vos diapositives sur PowerPoint ? Les pages que vous créez sont trop compliquées ? De surcroît, vous cherchez beaucoup trop à faire des effets spéciaux ? Vos connaissances sur PowerPoint sont limitées et vous gaspillez votre temps à fouiller ? Rassurez-vous, ce n’est pas obligatoire d’utiliser ce logiciel ! Il y a pourtant bien des manières de faire un exposé. Mettez-y vos couleurs et servez-vous de votre imagination !

Par contre, si vous voulez utiliser PowerPoint, faites des présentations très simples (rares sont les exposés qui utilisent des options avancées), demandez de l’aide à quelqu’un qui peut vous aider telle qu’une adjointe qui connait ce logiciel.

Simplifiez-vous la vie! 

En d’autres mots, vous aimeriez déléguer cette tâche, je peux vous aider. J’offre effectivement ce service aux travailleurs autonomes et entrepreneurs, qui donnent des conférences, des formations ou autres, désirant avoir aussi des présentations professionnelles avec de l’animation sur leur page. N’hésitez pas à me contacter en m’écrivant : info@lyndadionneadjointevirtuelle.com.  Je vous invite également à consulter les services offerts.

Toutefois, vous désirez en savoir davantage, voici une vidéo trouvée sur YouTube suggérant des exemples simples et de base de PowerPoint : faire un beau diaporama avec PowerPoint 2013Bon visionnement! 

Lynda Dionne, adjointe virtuelle

Signature Lynda Dionne adjointe virtuelle

Facebook-bousiller-10-etape

Comment bousiller votre page Facebook en 10 étapes ?

Depuis un certain temps, je reçois régulièrement des demandes d’amitié suivies une requête d’aimer leur page Facebook. Il ne faut pas se leurrer, mais avec les changements récemment sur la plateforme Facebook, c’est une façon rapide d’augmenter gratuitement ses admirateurs. Cependant, il est étonnant, combien de gens utilisent le profil à des fins professionnelles. Je suppose qu’ils n’ont, à l’évidence, pas de page Facebook officielle…

Par contre, je vois plusieurs gens ignorer comment bien présenter leur page. J’ai donc eu l’idée de vous donner la liste des 10 choses à NE pas faire.

Comment éviter de bousiller votre page Facebook ?

1- Utiliser un compte personnel pour promouvoir son entreprise

Vous croyez qu’en invitant des amis ce sera plus simple que de convaincre les gens de vous suivre, donc vous utilisez un profil au lieu d’une page. GRAVE ERREUR ! La pire bêtise est de créer un profil Facebook pour ses opérations commerciales. En réalité, ce que vous ignorez (si c’est votre cas), c’est qu’avoir recours à un compte personnel pour des activités d’affaires revient à prendre le risque de voir votre page disparaitre du jour au lendemain. Dès que Facebook constate votre stratagème, il radie votre compte… C’est à bien y penser, n’est-ce pas?

Voici une demande d’ami que j’ai reçue illustrant bien le format inapproprié d’un profil :

Image bousiller-page-facebook

capture d’écran

Mon dernier article traite justement de ce sujet. La création d’un profil ou d’une page Facebook ? Le profil sert uniquement à communiquer avec vos amis et votre famille. Personne ne veut être ami avec une société!

2- Négliger l’apparence

Aucune image :

Je constate que beaucoup de pages n’ont aucun avatar (portait) ni de photo de couverture. Une aberration pour moi, je refuse dans ces conditions d’accepter leur amitié et du fait même d’aimer leur page parce que je ne sais pas qui ils sont ! L’apparence reflète notamment votre professionnalisme et le sérieux de votre entreprise. La photo du profil est en général le logo ou une partie de l’emblème de la société. Le visuel de la couverture est, quant à elle, plus aléatoire. Faites aller votre imagination !

Photographies illégales : 

Vous avez trouvé de belles photos sans vous soucier des droits d’auteurs, vous utilisez donc des images de couverture illégitimes ainsi que pour vos publicités. Pourquoi pas ? Je n’insisterai jamais assez, il existe tellement de sites qui offrent des photos gratuites ou pour un prix dérisoire. Vous pouvez acheter la licence d’une photographie, un dessin vectoriel ou une illustration tout en ayant l’esprit tranquille ! Et soyez donc respectueux du travail d’autrui, SVP!

homme en prière avec un coucher de soleil

Illustration d’une photo non libre de droits. Soyez rassuré, j’ai acheté les droits d’auteur de cette photo.

Dimensions inadaptées :

Vous éditez des images aux mauvaises porportions. Vous ne savez pas comment faire, peu importe ! Ce n’est pas si grave selon vous. Désolé, je vous confirme qu’une apparence professionnelle attire davantage que la négligence. Vous allez me dire : « j’ignore comment faire ! », avec la larme à l’œil.

Voici un lien qui vous aidera à éviter de publier des illustrations trop grandes, trop petites, coupées ou déformées. Consultez le guide 2018 des images sur les réseaux sociaux et gardez le sourire !

page-couverture-facebook

Mauvais exemple à suivre

Si vous l’ignorez encore, l’aspect d’une page est décisif pour l’internaute

3- Récolter des admirateurs sans profil Facebook

Vous avez bien créé votre page d’entreprise, mais vous négligez votre profil personnel. Vous avez décidé de ne pas le compléter ou il reste inachevé. Pour quoi faire ? vous me direz. Tout ce que vous voulez, c’est que votre entreprise obtienne des adeptes et vous avez la ferme intention de garder votre vie privée. Seulement, si vous sollicitez des inconnus à devenir votre ami dans l’optique de les inviter par la suite à être des admirateurs, les gens seront frileux à accepter. En tout cas, MOI, je refuse. Je reçois trop de demandes d’amitié suspectes et ensuite, je vais me faire harceler ? Non, merci ! 

4- Choisir un mauvais nom de page

Vous voulez être original ? Vous optez un nom spécial ? Attention ! Les internautes trouveront-ils votre page ? Vous découvrez que le nom choisi existe, peu importe, vous décidez d’ajouter une lettre supplémentaire. Par exemple, vous intitulez votre page « boulangeriie Lamie ». Vous prenez de grands risques ! Va-t-on vous localiser ?

5- Coordonnées incomplètes ou inexistantes

Lors de la création de votre page Facebook, vous avez négligé de remplir les informations sur vos activités, vos produits et vos services. Vous ne croyez pas important d’informer les clients potentiels ni de leur donner la chance de vous trouver facilement. La section « à propos » de votre page n’est pas complétée ou pas à jour.

page-facebookAinsi, si un client possible s’intéresse à votre entreprise, mais qu’il ne trouve pas facilement les renseignements qu’il cherche, il passera rapidement à la suivante plus accessible.

Prenez donc le temps de remplir, au minimum, les sections « à propos » et « Services ». L’exemple ci-haut illustre bien l’absence d’informations, les coordonnées n’apparaissent même pas… et on me demande d’aimer ?!

6- Envoyer des pourriels à vos admirateurs (harceler)

Vous croyez que bombarder vos admirateurs est la bonne solution pour convertir les internautes d’acheter vos produits ou services. Ainsi éditer 15 fois dans une journée vous semble raisonnable. Votre idéal est de publier en quantité. En plus, pour être bien sûr d’être vu, vous n’hésitez pas à envoyer des messages privés pour vendre votre salade. Euh… NON !

Si c’est votre stratégie, vous risquez de perdre des adeptes et des admirateurs. Je vous conseille plutôt deux fois par jour et évitez les petits mots sur le « Messenger » de sollicitation. Dans mon cas, je déteste cela. Dans la grande majorité, je retire ces gens de mon réseau parce que je les trouve intrusifs.

7- Négliger vos présentations 

Vous partagez du contenu n’ayant aucune valeur à votre clientèle. Vous n’avez rien d’intéressant à publier sur votre page à défaut d’inspiration, mais vous désirez à tout prix alimenter votre page pour rester visible ! Parfois, vous avez un bon sujet, mais vous utilisez un langage difficile à comprendre. De plus, vos textes soient remplis de fautes d’orthographe ou vous refusiez de vulgariser vos articles. Le résultat est que vos clients n’apprécieront pas vos efforts.

Conseil : évitez de faire une publication juste pour faire une publication. Soyez stratégique !

8- Ne rien faire ou publier seulement de la sollicitation

infographie indiquant à faire et à ne pas faire lors de la création une page Facebook a

Trop d’autopromotion :

Vous parlez que de vous et montrez à quel point votre entreprise est performante et formidable ! Pour cette raison, vous offrez peu de contenu informatif pour vos clients. On parle d’affaires sur votre page !

Aucun calendrier éditorial :

Votre stratégie marketing est d’improviser. Vous ne savez jamais quand et quoi vous allez publier.

Pour ceux qui ne le savent pas, le calendrier éditorial consiste à définir les parutions futures sur votre page Facebook. Quels seront les événements à venir ? Que voulez-vous absolument communiquer ? Qu’allez-vous créer ou repartager ? La bonne nouvelle est que vous pouvez programmer votre contenu pour des dates et heures précises pour les 6 mois à venir !

Aimer et repartager vos propres publications :  

Vous appréciez les propos que vous diffusez, vous les aimez et vous repartagez vos contenus ! Vous donnez l’impression que vous êtes centré sur vous-même…

Le mutisme : 

Finalement, votre page est créée. Vous ne faites plus rien. On vous croit mort.

9- Ignorer et négliger vos admirateurs

Négliger votre auditoire :

vous restez silencieux et vous évitez de répondre aux commentaires et opinions de votre auditoire. Ce qui compte avant tout pour vous est d’augmenter le nombre d’adeptes à votre page.

Argumenter avec des clients :

Vous commentez les avis négatifs. À vrai dire, vous entrez souvent en conflit avec votre communauté. Gardez votre sang-froid ? Cela ne fait pas partie de vos qualités, qu’on se le dise !

Supprimer certaines remarques : 

Vous ôtez le droit de parole aux membres de votre groupe. C’est tout de même votre page ! Tout compte fait, obtenir des « feedbacks » en vue d’améliorer vos produits ou services ne vous intéressent pas.

10- Ne pas surveiller vos statistiques

Pour quelles raisons ? Votre page n’est tout de même pas un bilan financier ! Même si les statistiques de votre page Facebook vous permettent d’obtenir des données précieuses sur vos performances, vous évitez de les consulter. Vous ignorez qu’il faut se rendre sur l’onglet « statistiques » dans le haut de votre page. Pourquoi est-ce si important de les surveiller ? En fait, pour optimiser votre communication !

Conclusion

Vous avez lu jusqu’à la fin ?! Cela me dit que vous souhaitez optimiser votre page Facebook et c’est, somme toute, une très bonne chose. Bravo ! Alors, ne la laissez donc pas à l’abandon, offrez du contenu de qualité et une apparence soignée !

Si toutefois, vous désirez tirer le meilleur parti de votre page Facebook, je peux vous seconder ! Vous aimeriez recadrer vos images, vous avez besoin d’aide avec la rédaction, vous ne savez pas comment créer un plan éditorial et vous voudriez qu’il soit programmé, je peux vous donner un coup de main !

Signature Lynda Dionne adjointe virtuelleConsultez ma page Facebook et cliquez sur « aimer », vous serez en mesure de voir et suivre ce que je fais, mais surtout, partagez cet article avec vos amis qui désirent savoir comment bien créer leur page professionnelle. 

Lynda Dionne, adjointe virtuelle

main avec un pouce levé avec l'inscription "une page ou un profil Facebook?"

La création d’une page ou un profil Facebook ?

Si vous optez pour un profil Facebook comme vitrine d’entreprise… mauvaise idée ! Créez plutôt une page Facebook, elle répondra davantage à vos besoins entrepreneuriaux.

C’est étonnant le nombre de personnes qui ignorent la différence et, combien utilisent un profil personnel comme plateforme pour leur entreprise. C’est pour cette raison que j’ai eue l’idée d’écrire ces quelques lignes.

Vaut-il mieux créer une page Facebook ou un profil ?

  • Le profil

Premièrement, le profil s’adresse aux personnes « sans activité commerciale ». Il permet les ajouts d’amis, l’envoi de messages privés (Messenger) et un seul individu gère les activités dites personnelles et privées. Le nombre d’amis se limite à 5 000.

Deuxièmement, un critère incontestablement important, Facebook interdit l’usage des profils à des fins professionnelles ; une fois identifié comme tel, il n’hésite pas à radier ces profils. Vous devrez recommencer… et ce n’est certes pas ce que vous voulez.

  • La page

Contrairement au profil, la page s’oriente vers les entités morales ayant une vocation publique telle que les entreprises, associations, Fondation, organisme public, etc.. Le nombre d’admirateurs est illimité ; en revanche, l’envoi d’invitation et de messages est impossible, vous devez utiliser votre profil Facebook. De même, la page peut être gérée par plusieurs personnes qui auront des rôles et des accès définis par administrateur, dont l’éditeur, le modérateur, l’annonceur, l’analyste et le contributeur en direct. (source)

La page Facebook vous fait bénéficier d’une URL unique ressemblant à ceci : www.facebook.com/nomdevotreentreprise. À noter, lors de la création de votre page, assurez-vous de retirer les chiffres qui suivent votre URL. Cela fera plus professionnel lorsque vous partagerez votre lien.

Pour continuer dans ma lancée des avantages, vous avez la possibilité de personnaliser votre page d’accueil aux couleurs de votre entreprise. Vous bénéficiez de l’onglet « mon histoire », des options adaptées à l’univers professionnel, de mentionner vos services, vos produits, votre site web, comment vous contacter, etc.. Vous pouvez les disposer comme bon vous semble. Je vous ai fait cette petite illustration :

Illustration à quoi ressemble le menu d'une page Facebook

Ce que vous ne trouvez pas dans un profil, c’est l’outil statistique. Il vous permet de voir les interactions des personnes aimant votre page, leur profil sociodémographique, les statuts et les publications qui fonctionnent le mieux, et bien plus ! Vous avez l’accès à l’application « Publicités », les promotions, les outils de programmation, etc..

Vous demandez-vous encore quelle est l’utilité d’une page Facebook ?

Par la création d’un profil, vous permettez de faire une distinction de votre vie privée, que vous sécurisez à votre guise, de votre identité professionnelle qui est publique.

Les multiples avantages

Indexation

Votre page Facebook sera rapidement indexée par Google. Cela se résume que, lorsqu’un internaute fera une recherche avec le nom de votre entreprise, celle-ci s’affichera et votre site web.

Atteindre plus facilement vos clients potentiels

Fin 2017, Facebook revendique 2,13 milliards d’utilisateurs actifs chaque mois, en hausse de 14 % par rapport à fin 2016 (sources). En bref, la page Facebook vous permet de communiquer vers un très large public, ce qui permet à de futurs clients de mieux vous connaitre à travers vos informations et vos différentes publications.

Un budget marketing réduit

Créer et utiliser une page Facebook, ne coute rien ! Vous payerez dès que vous utiliserez les publicités Facebook Ads. Toutefois, la publicité est relativement bon marché par rapport aux annonces dans les journaux ou les magazines, la radio ou la télévision. L’avantage de Facebook est qu’une promotion est beaucoup plus ciblée.

Créer vos publicités

Les options publicités sont disponibles uniquement sur une page Facebook vous offrant différentes solutions telles que mettre une publication en avant, générer du trafic ou des conversions sur votre site web et avoir plus de mentions « j’aime ».

Créer un appel à l’action

Vous pouvez aussi programmer un bouton « call to action » selon vos envies (réserver, appeler, contacter, envoyer un message, s’inscrire…).

Gérer vos statistiques

Analyser le nombre de mentions « j’aime » et de vues de votre page, performance de vos événements, de vos publications, etc.. Somme toute, les statistiques sont faciles à comprendre en un simple coup d’œil.

Choisir avec sagesse un nom de page Facebook

Soyez prudent quant à la sélection d’un nom de page. Ne choisissez pas précipitamment, car vous avez une limite du nombre de fois que vous pourrez le changer. Prenez en considération que le nom de cette page sera facile à trouver dans le moteur de recherche.

Que faire si vous avez un profil de départ que vous voulez transformer en page ?

Vous avez créé un compte profil pour votre entreprise, toutefois, à la lecture de cet article, vous rendez compte qu’une page Facebook serait plus adaptée. Pas de problème, il y a une solution ! Vous pouvez migrer ce profil en page Facebook en suivant ces étapes suggérées dans le guide de l’utilisateur : convertir votre profil en page Facebook. Cependant, le mauvais côté de la médaille est que toutes vos publications et données seront à jamais perdues. Seules les photos de profil et de couverture seront sauvegardées et vos amis seront dorénavant des « fans ».

Choisissez les administrateurs de votre page avec prudence

Une page Facebook offre un nombre illimité d’administrateurs. Toutefois, il faut les choisir avec soin. Assurez-vous de leur loyauté puisqu’ils détiennent certains pouvoirs de bâtir ou détruire ce que vous avez créé. J’imagine un employé congédié qui part en mauvais termes et qui est votre unique administrateur… Ayez-en au moins deux afin de protéger l’accès et l’administration.

L’avantage d’avoir des administrateurs, c’est qu’ils peuvent échanger avec vos admirateurs sous le nom de votre entreprise. Soyez rassuré ! Vous aurez toujours les traces de tout ce qu’ils feront pour vous. C’est très pratique en cas d’absence ou quand vous ne voulez pas avoir la responsabilité de maintenir votre page active.

Facebook est une force incontournable pour les entrepreneurs

Il n’y a pas que Facebook ! Tous les réseaux sociaux deviennent des incontournables pour les entreprises surtout en matière de prospection de clients.

Malgré le fait que cette plateforme soit exploitée par un petit nombre d’entreprises, la majorité d’entre elles ignorent les avantages de la puissance des réseaux sociaux dans le monde. Facebook représente un outil de démarchage très puissant, si on sait comment s’en servir. Ainsi donc, l’entreprise ambitieuse de se développer ne peut passer à côté de ce mode de communication et d’internet.

J’ai tenté de vous expliquer le plus simplement les différences et avantages d’une page Facebook. Je tiens à rappeler que je ne suis pas une experte du web. Toutefois, je cherche continuellement à approfondir mes connaissances afin de les partager avec mes clients.

Les réseaux sociaux sont des dévoreurs de temps et d’énergie. Si vous manquez de rigueur et de constance, vous n’arriverez pas à atteindre vos objectifs. Je vous encourage à déléguer cette tâche à une personne en qui vous aurez confiance. Choisissez quelqu’un qui saura vous aider à augmenter la visibilité de votre entreprise et votre site web.

Voici quelques statistiques Facebook dans le monde sur le blogue du modérateur.

Signature Lynda Dionne adjointe virtuelleJe vous invite à découvrir ce que je fais et à vous inscrire à mon infolettre ; mon prochain article s’intitulera : «Comment bousiller sa page Facebook est 10 étapes simples ?» Également, vous pouvez me suivre sur Facebook!