main écrivant le mot spam à plusieurs reprises

Ces mots pourriels à bannir de vos campagnes marketing

Principalement, nous devons toujours être très prudents lors de la conception d’une campagne marketing par courriel. La meilleure recommandation que je peux vous donner est de bannir les mots pourriels.

Pourquoi ?

Parce que chaque courriel reçu par un utilisateur est filtré par sa messagerie et l’utilisation de mots-clés « noirs » exilera la communication directement dans la section pourriel (spam).

C’est quoi un mot pourriel ? C’est un mot surveillé par les fournisseurs de messagerie pour déterminer si les messages électroniques reçus sont fiables. En réalité, ils filtrent les messages ayant des intentions possiblement « malveillantes ». Les arnaqueurs et les escrocs existent. Par conséquent, les filtres ont été créés pour nous protéger.

tête de mort noire sur un fond de mots en lien avec l'informatique

Quelles seront les conséquences ?

Le taux d’ouverture de vos campagnes s’en ressentira fortement et, malheureusement, vous ne serez pas lu. Vous deviendrez alors totalement invisible auprès de votre cible… Si vous voulez en savoir plus sur les indices de performance de vos infolettres, vous pouvez consulter cet article : une infolettre performante : 5 indicateurs pour la mesurer.

Ainsi, de nombreux mots tabous sont à bannir de vos contenus si vous désirez que vos courriels arrivent à destination.

Ce que vous devez considérer

Principalement, soyez pertinent. C’est-à-dire, utiliser des termes qui se rapportent à votre domaine ou produit et que votre mise en page soit impeccable et professionnelle.

Évitez également les artifices pour capter l’attention de vos lecteurs. Si vous respectez les règles de base, vos chances augmentent que les serveurs de messagerie comme Gmail, Hotmail, Outlook, iCloud et compagnie vous accordent plus de crédibilité et, vos abonnés aussi !

D’ailleurs, ces fameux mots pourriels doivent être proscrits du contenu interne du courriel autant que dans l’objet.

Quels sont ces fameux mots pourriels à éviter ?

Contrairement à l’anglais, les mots qui déclenchent des alertes sont moins nombreux en français.

J’oubliais de vous dire qu’il n’y a pas que les mots pourriels qui peuvent affecter votre score. Écrire en lettres rouges ou EN MAJUSCULES, des phrases non structurées, symboles ou ponctuation abusive (ces « !!! » partout !) sont autant à proscrire ou du moins, à utiliser avec parcimonie.

Puisque l’énumération exhaustive sera pénible pour votre lecture, je vais vous dresser une courte liste des mots pourriels les plus courants interdits dans le sujet et le contenu d’un courriel. Si vous désirez avoir une liste plus exhaustive, j’ai créé un document de référence pour consultation que vous pouvez imprimer : Le guide essentiel des mots pourriels.

Ces mots pourriels qui envoient vos courriels dans la filière « indésirable » ou « spam »

Les termes financiers :

  • Argent, $$, cash, argent rapide ou argent comptant
  • Gratuit
  • Rabais
  • Pas cher ou le prix le plus bas
  • Crédit ou carte de crédit
  • Éviter la faillite
  • Indépendance financière
  • Pas de frais
  • Coût ou pas de coûts cachés
  • Etc.

Les termes marketing :Homme plaidant sa cause et montrant son ignorance au sujet des mots pourriels en tendant la paume de sa main vide tout en regardant de manière expressive vers la caméra

  • 100 % satisfaction, 100 % garanti
  • Cliquez ici, cliquez ci-dessous ou cliquez pour annuler
  • Solde
  • Inscrivez-vous
  • Augmentez vos ventes ou augmentez votre trafic
  • Marketing ou solution marketing
  • Succès
  • Bonus
  • Miracle
  • Etc.

Les termes liés à l’urgence :

  • Urgent
  • Commandez aujourd’hui
  • Agissez maintenant
  • Promotion spéciale
  • Etc.

Les termes aguichants :

  • Sexe, sexy
  • Hot, chaud
  • Viagra
  • Amour
  • Performance
  • Etc.

Les termes qui expriment l’exaltation :

  • Merveilleux
  • Incroyable
  • Vos yeux ne croiront pas
  • Valeurs impressionnantes Un médecin s’injectant un remède avec une seringue à une souris informatique « malade » !
  • Etc.

Les termes médicaux :

  • Diagnostic rapide
  • Perte de poids
  • Viagra
  • Valium
  • Etc.

La meilleure stratégie est d’être simple et concret

Le conseil le plus judicieux que je peux vous partager est d’éviter de vouloir à tout prix susciter une réaction de votre auditoire aux dépens de la qualité du contenu. À quoi bon risquer de voir vos courriels aboutir dans les indésirables ?

Vous pouvez toutefois utiliser quelques termes comme « solde », « promotion » ou « gratuit », mais assurez-vous d’avoir un contenu de qualité qui valorise vos produits ou vos services.

Également, privilégiez la segmentation de votre clientèle et des offres personnalisées ! Proposez des mesures incitatives plus ciblées pour vos clients et vos candidats; donnez-leur envie d’ouvrir vos infolettres en étant attrayant et convaincant !

En conclusion

L’utilisation de mots pourriels dans les objets d’un courriel peut générer des plaintes et créer une interaction médiocre avec votre audience. En d’autres mots, cela risque d’avoir un effet négatif sur votre réputation et ainsi affecter la livraison légitime de vos messages futurs.

Également, les risques liés à ces mots pourriels évoluent constamment. Restez vigilant et attentif !

signe interdisant les spam

En conclusion, si vous ciblez les bonnes personnes avec des contenus engageants et à la bonne fréquence, la livraison de vos courriels « légitimes » ne devrait pas rencontrer de problème. Si vos destinataires font confiance à votre marque, sont engagés et interagissent bien avec vos messages, vous pourriez ainsi utiliser les mots pourriels listés et atteindre sans problème leur boîte de réception.

Pour ma part, je préfère rester conservatrice et éviter leur utilisation le plus possible.

N’hésitez pas à consulter le document imprimable contenant une liste de plus de 300 mots pourriels à fuir dans vos communications électroniques. Pour tout vous dire, le site « sarbacane » m’a inspiré à créer ce document PDF.

N’hésitez pas à me partager les mots ne figurant pas dans le document afin de l’étoffer !

Signature Lynda Dionne adjointe virtuelle

écran d'une tablette pour s'inscrire à une infolettre

Un truc infaillible pour augmenter le taux d’ouverture de vos courriels

Voulez-vous vraiment augmenter le taux d’ouverture de vos courriels ? Ce truc va vous demander du courage !

Vos campagnes de marketing par courriel seront efficaces dans la mesure où elles sont réellement ouvertes et consultées par vos lecteurs.

Évidemment !

Si vous avez manqué mon dernier article sur les indices de performance de vos infolettres, je vous invite à le lire pour mieux comprendre l’importance de consulter vos statistiques. Toutes les plateformes de marketing par courriel offrent l’analyse de chaque campagne que vous envoyez et vous serez donc en mesure de calculer les différents taux de réussite et d’engagement.

«À cet égard, augmenter le taux d’ouverture de vos campagnes devrait être une priorité.»

En quoi le taux d’ouverture est-il si important?

Lorsque le taux d’ouverture de vos campagnes est élevé (en moyenne, vous devriez obtenir entre 25 % et 45 % selon votre industrie), cela signifie que le contenu parle et intéresse vos abonnés. Vos chances augmentent s’ils cliquent sur les liens pour consultation et par le fait même, votre taux de conversion ! J’en parle dans mon dernier article.

Toutefois, si votre taux d’ouverture est bas, ne désespérez pas ! ? Il y a des solutions simples et des actions à prendre. Je vous avertis, cela va vous prendre du courage !

J’imagine que vous aimeriez doubler ou même tripler votre taux d’ouverture ? Il existe un truc infaillible pour arriver à augmenter le taux d’ouverture de vos campagnes !

Ce n’est pas un truc de magie, je vous le garantis!!  😆 

Je suis convaincue que votre liste est contaminée !

Quoi ? Contaminée ? Oui, votre ciblage manque de précision, vous ne visez pas le centre de la cible, si je peux m’exprimer de façon imagée.  

Le secret réside dans le nettoyage de votre liste d’envoi. C’est moche comme truc, n’est-ce pas ? Je vous explique pourquoi faire le ménage de votre liste est essentiel.

Elle est probablement constituée d’abonnés désintéressés par vos publications et par le fait même, inactifs. Je vous parle ici de destinataires qui ignorent vos courriels depuis plus de 6 mois.

Une étampe où brave est écrit et un crochet au centre sur l’écran d’un ordinateur

En moyenne, on dit que jusqu’à 60 % des listes d’affaires sont « inactives » ! WOW ! La peste noire de l’infolettre !!

À quoi bon avoir une liste de 10 000 abonnés si plus de la moitié sont indifférents ? Le grand ménage est à faire si vous voulez augmenter le taux d’ouverture de vos courriels !

Nettoyez régulièrement votre liste

Au fil du temps, le courriel de certains de vos abonnés peut devenir obsolète, certaines personnes peuvent avoir changé d’adresse électronique ou peut-être, l’intérêt pour votre marque a diminué. Ce sont des choses qui arrivent !

Un abonné peut être intéressé quelques mois ou même des années et ne plus avoir besoin de recevoir vos courriels parce qu’ils ne répondent plus à leurs besoins.

Pourquoi faut-il nettoyer sa liste d’inscrits régulièrement?

Pour des raisons pécuniaires, entre autres, cela va vous permettre d’éviter des frais de logiciels. Certaines plateformes limitent le nombre de contacts pour leur forfait gratuit et facture selon le nombre d’abonnés, d’autres limitent le nombre d’envois mensuellement.

Donc, pourquoi payer pour des abonnés qui n’ouvrent pas vos courriels ?

Une autre bonne raison, évitez le plus possible que vos courriels soient signalés comme des pourriels (spam) ou jetés à la poubelle dès leur arrivée dans la boite de messagerie. Ceci est mauvais pour votre taux d’ouverture.

Vous ai-je convaincu de faire le ménage de vos abonnés ?

Pas encore ? Voici des gestes pour vérifier si les inscrits de votre liste valent la peine d’être conservés.

Jeune femme incrédule les bras croisésUn grand ménage réussi!

Vous êtes un ou une grande sentimentale ? Vous n’êtes pas prêt à renoncer à vos abonnés inactifs ? Il existe des petits gestes que vous pouvez faire avant la grande purge !

Tout d’abord, je vous suggère de créer une campagne pour réveiller vos abonnés « endormis » ! Un courriel strictement adressé à eux, leur demandant s’ils sont toujours intéressés par vos contenus.

Cela peut ressembler à un sondage de satisfaction, offrir un cadeau en échange de leurs réponses à une enquête. Vous pouvez aussi leur demander de modifier leurs préférences (choix de thèmes, la fréquence d’envois) ou leur demander directement s’ils désirent toujours continuer à recevoir vos publications.

Le but est de générer une action, une réaction. Ainsi, les abonnés qui répondent à votre appel seront de nouveau considérés comme actifs. Autrement, s’ils restent silencieux après deux semaines, il est maintenant le temps de penser à la séparation.

Si vous êtes notamment un éternel optimiste, vous pouvez toujours faire un appel de la dernière chance avant de les désabonner.

Idéalement, une bonne routine à prendre est de consacrer du temps pour éliminer périodiquement de votre liste les abonnés inactifs, ceux qui ont ignoré vos courriels depuis 3 ou 6 mois.

Cette étape ne va pas juste augmenter le taux d’ouverture de vos campagnes, elle va aussi être mieux ciblée. S’adresser à monsieur, madame « Tout le monde » équivaut à ne jamais atteindre la cible…. Plate à dire, mais c’est parce que vous n’en avez pas.

Segmenter votre liste

Le secret d’un bon taux d’ouverture réside aussi dans la segmentation de votre base de données. Vos communications doivent être les plus alignées possible à votre clientèle cible. Plus vos listes sont spécifiques et plus vous serez précis dans le contenu de vos envois.

Ne traitez pas de la même manière tous vos clients, vos fournisseurs ou vos futurs clients. Vous risquez que certains d’entre eux se sentent frustrés par la non-pertinence de votre contenu et arrêtent d’ouvrir vos courriels.

Vous pouvez également utiliser l’emplacement géographique de vos abonnés, leurs champs d’intérêt ou leurs activités pour segmenter votre liste, de sorte que vous enverrez du contenu plus spécifique aux bonnes personnes.

La segmentation vous permettra également de créer des campagnes fortes et d’établir une relation de confiance avec des abonnés plus fidèles.

Le désabonnement

Assurez-vous qu’il soit simple et facile de se désabonner de votre liste d’envoi. Je vois trop souvent des courriels où le lien pour se désabonner est si petit ou caché qu’il faut pratiquement une loupe pour le voir.

Évitez cela ! De toute façon, la loi exige que vous laissiez le choix de se désinscrire. Ainsi vous permettez à vos abonnés de décider ce qu’ils leur conviennent ou pas.

De plus, il est tout à fait inutile d’envoyer des courriels à des gens qui ne se donneront pas la peine de vous lire et dans le pire des scénarios, ils pourraient identifier vos envois comme un pourriel (spam), des envois indésirables.signe interdisant les spam

En terminant, le taux d’ouverture est un enjeu majeur pour ceux qui cherchent à s’adresser précisément à leur cible. Le but est que vos courriels soient ouverts et lus et non mis à la poubelle. Ainsi pour augmenter le taux d’ouverture, vous aurez à faire le grand ménage et ainsi, maintenir votre liste « propre » ou « purifiée » !

Faire le ménage est déjà un bon pas pour améliorer les performances d’ouverture.

Et voilà ! Vous savez !

Si toutefois, vous n’arrivez toujours pas à avoir de bons résultats avec vos campagnes, je vous suggère de déléguer cette tâche.  

«Cessez de vous acharner à opérer quelque chose qui ne fonctionne pas quand vous pourriez déléguer cette obligation et vous consacrer à faire ce que vous aimez réaliser.»

Signature Lynda Dionne adjointe virtuelle